Effets des différents amendements organiques et carbofuran (FURADAN) sur la production d’aubergine (Solanum melongena) et contrôle des nématodes à Kinshasa en RD. Congo

Authors

  • Bakua BUESO Institut Supérieur Pédagogique de LUOZI « ISP/Luozi » et Centre de Recherche en Sciences Humaines de Kinshasa « CRESH »,
  • Alphonse Muninga ATUNGALE Université Pédagogique Nationale (UPN), Faculté de Sciences de la santé, Membre de la cellule LMD en Sciences Infirmières/UPN, Directeur des services académiques ISTMM/CEPROMAD Kinshasa,
  • Beni Kileke KIANGEBENI Centre de Recherche en Sciences Humaines de Kinshasa « CRESH »,
  • Samy Tana TADI Centre de Recherche en Sciences Humaines de Kinshasa « CRESH »,
  • Jean Paul Kampoyi TSHIBANGU Centre de Recherche en Sciences Humaines de Kinshasa « CRESH »,
  • Pierre Muzita NGANGU Institut Supérieur Pédagogique de LUOZI « ISP/Luozi »
  • Blanchard Menayaku BAFWIDINSONI Institut Supérieur Pédagogique de LUOZI « ISP/Luozi »
  • Ngoma BODIENA Centre de Recherche en Sciences Humaines de Kinshasa « CRESH »,
  • Gystave Mampimpa BANABALUHANAMO Université Libre de Luozi « ULL » RDC,
  • Jonas Kabokulo SAKAJI Institut Supérieur de Techniques de Gestion et Développement « ISTGED » / Kinshasa

Keywords:

fertilisant, furanda , nématode , rendement , aubergine , Kinshasa

Abstract

Contexte et objectif

L’aubergine est une plante pérenne dans les pays tropicaux. Sa carence entraine des insuffisances alimentaires et nutritionnelles. D’où la présente étude vise à rechercher les effets des différents amendements organiques et carbofuran sur la production d’aubergine et contrôle des nématodes à Kinshasa en R.D.Congo afin de  contribuer à l’amélioration de la santé de la population.

Méthode

Une étude expérimentale portant sur l’emploi de tithonia diversifolia, le fumier de porc, le Ricinus communis, Azadiracta indica, Melea azederach et le carbofuran a été réalisée selon un dispositif en blocs complets randomisés avec 11 traitements répartis en 2 répétitions dans la Commune de Mont-Ngafula. Pour parvenir aux résultats, l’étude a recouru à l’analyse de la variante ANOVA avec un seuil de probabilité de 5%.

Résultats

Le poids de fruits traités avec T3 et T2 ont données des résultats supérieurs aux autres traitements. Le faible rendement de T0 est dû aux faibles éléments nutritifs dans le sol. L’analyse statistique globale des données recueillies établit qu’il y a des différences non significatives entre les traitements au seuil de 5% (Prob=544,9 > 0.05).

 Conclusion

L’analyse des différents éléments démontre que les fertilisants organiques principalement l’Azadirachta indica et le Ricinus communis sont capables d’améliorer la fertilité et les propriétés tant physiques que chimiques d’un sol sableux.

References

Ambroise C., Mariame C., Bayala R., N’guettia V. et Ange F., 2020 : Réponse de deux variétés locales de maïs (Zea mays L.) à deux types de fertilisation en conditions de déficit hydrique post-floral en zone soudanienne en Côte d’Ivoire. International Journal of Innovation and Applied Studies ISSN 2028-9324 Vol. 29 No. 3 Jun. 2020, pp. 443-455.

Anonyme, 2001 : Aubergine – Fiche technique en agriculture biologique.

Anonyme, 2010 : Agriculture biologique.

Anonyme, 2015 : Chambre Régionale d’Agriculture de Dosso, Fiche technique pour la culture de l’aubergine. Version (1) du 13 novembre 2015

Aymoz B., 2016 : Gestion durable de la fertilisation en culture légumière en sol et hors sol.

Ayuso, M., Hernandez, T., Garcia, C. et Pascual, J., 1996 : Biochemical and chemicalstructural characterization of different organic materials used as manures.

Bioresource Technology, 57 (2) : 201-207.

Bado B., 1994 : Modification chimique d'un sol ferralitique sous l'effet de fertilisants minéraux et organiques conséquences sur les rendements d'une culture continue de maïs, 57p.

Bado B., 2002 : Rôle des légumineuses sur la fertilité des sols ferrugineux tropicaux des zones guinéenne et soudanienne du Burkina Faso. Thèse de philosophia Doctor, Université de Laval. Canada, 184p.

Bangata B.M., Ngbolua K.N., Minengu M., et Mobambo K.N. 2013. Etude comparative de la nodulation et du rendement de quelques variétés d’arachide (Arachis hypogaea L., Fabaceae) cultivées en conditions éco-climatiques de Kinshasa, République Démocratique du Congo. Int. J. Biol. Chem. Sci., 7(3): pp 1034-1040.

Beauchamp J., 2003 : Propriétés des sols. Université de Picardie Jules Verne, 14p.

Bockman O., Kaarstad O., Lie O. et Richards I., 1990 : Agriculture et fertilisation : Les engrais, leur avenir. Norsk Hydro. Division Agriculture, 258p.

Boga J., 2007 : Étude expérimentale de l’impact de matériaux de termitières sur la croissance, le rendement du maïs et du riz et la fertilité des sols cultivés en savanes sub-soudaniennes, Booro-Borotou (Côte d’Ivoire). Thèse de doctorat de l’Université de Cocody, Abidjan, 231p.

Bonzi M., Lom po F. et Sedogo M., 2004 : Effet de la fertilisation minérale et organominérale du maïs et du sorgho en sol ferrugineux tropical lessivé sur la pollution en nitrates des eaux Communication à la 6è édition du FRSIT, Ouagadougou, l3 Burkina Faso, 18p.

Bueso B. et Lubaki M., 2022 : Effet de la durée de compétition des mauvaises herbes sur la culture du poivron (Capsicum annuum) dans les conditions éco-climatiques de Luozi en République Démocratique du Congo. Revue du C.R.I.D.U.P.N., N°.093c, Kinshasa, pp 13 – 28

Bultof F., 1950 : Carte des régions climatiques du Congo Belge établie d’après les critères de Köppen. Bruxelles, Bureau climatique, Communication nº2. INEAC.

Doganlar S., Frary A., Daunay M., Lester R. et Tanksley S., 2002 : A comparative genetic linkage map of eggplant (Solanum melongena) and its implications for genome evolution in the Solanaceae. Genetics Society of America, 161 (4): 1697–1711.

FAO, 2003 : Les engrais et leurs applications. Précis à l’usage des agents de vulgarisation agricole Quatrième édition. Rabbat, 84p.

Fondio L., N’tamon L., Hala F. et Djidji H., 2008 : Evaluation agronomique de six cultivars d’aubergine Africaine (Solanum spp) de la nouvelle collection des plantes légumières du CNRA. Agronomie Africaine 20 (1) : 69 – 79.

Furini A. et Wunder J., 2004 : Analysis of eggplant (Solanum melongena)-related germplasm: morphological and AFLP data contribute to phylogenetic interpretations and germplasm utilization. Theoretical and applied genetics, 108 (2): 197–208.

Gilley J. et Risse L., 2000 : Runoff and soil loss as affected by the application of manure. Transactions of the ASAE, 43 (6): 1583-1588.

Gilley J. et Eghball B., 2002 : Residual effects of compost and fertilizer applications on nutrients in runoff. Transactions of the ASAE, 45 (6): 1905-1910

Goillon C., 2015 : Gestion durable de la fertilisation en culture légumière en sol et hors sol. Fiche Appel 15-082.

Kifukieto.m.c., (2016). Contribution à l’étude de la diversité des termites au plateau des Batékés(RDC), Thèse, Université de Kinshasa.

Kitabala M., Tshala U. J., Kalenda M. A., Tshijika I. M. et Mufind K. M., 2016 : Effets de différentes doses de compost sur la production et la rentabilité de la tomate (Lycopersicon esculentum mill)danslaville deKolwezi,ProvinceduLualaba(RDCongo).Journal of Applied Biosciences,102(1):9669–9679.

Kouadio T., BOMISSO E., OUATTARA G. et Dick A., 2018 : Effets de la fertilisation à base des sous-produits de la pelure de banane plantain sur les paramètres agromorphologiques de la variété d’Aubergine F1 kalenda (Solanum melongena) dans la localité de Bingerville en Côte d’Ivoire. Journal of Animal & Plant Sciences, 2018. Vol.38, Issue 3: 6292-6306.

Lompo D., 2005 : Gestion de la fertilité des sols dans les systèmes de culture de l’ouest du Burkina Faso : évaluation des effets agronomiques et de la rentabilité économique de trois formules de fumure. Mémoire d’Ingénieur du Développement Rural/ Option Agronomie, IDR/UPB, Burkina Faso, 2005.

Luss Working Group Werb, 2006 : World refence base for soil ressources. 2006. 2ènd. Word soil ressources Report n°103, FAO, Rome.

Mandal S., 2010 : Induction of phenolics, lignin and key defense enzymes in eggplant (Solanum melongena L.) roots in response to elicitors, African Journal of Biotechnology, 9 (47): 8038-8047.

Mukalay M., Shutcha M., Tshomba K., Mulowayi K., Kamb C. et Ngongo L., 2013 : Causes d’une forte hétérogénéité des plants dans un champ de maïs dans les conditions pédoclimatiques de Lubumbashi. Presses Universitaires de Lubumbashi, Annales Faculté des Sciences Agronomiques, 1 (2) : 4-11.

Mulaji K., 2011 : Utilisation des composts de biodéchets ménagers pour l’amélioration de la fertilité des sols acides de la province de Kinshasa (République Démocratique du Congo). Thèse de doctorat, Gembloux Agro bio tech, 220p.

Ndamba N., Yandi M., Ilenda P., et Mitondo N., (2014). Influence de la fertilisation organique de doses croissantes de guano (excréments de chauvesouris) sur la croissance et la production d’artemisia annua dans les conditions de Kimbau, province de Bandundu.

N’Dayegamiye A., Drapeau A., Laverdière M. R., 2005. Effet des apports de composts de résidus ménagers sur les rendements des cultures et certaines propriétés du sol. Agrosol, 16 (2) : 57-71.

N’Dienor M., 2006 : Fertilité et gestion de la fertilisation dans les systèmes maraîchers périurbains des pays en développement : intérêts et limites de la valorisation agricole des déchets urbains dans ces systèmes, cas de l’agglomération d’Antananarivo (Madagascar). Thèse de doctorat, Université d’Antananarivo, Ecole Supérieure des Sciences Agronomiques (ESSA), 242p.

N’Goran A., 1995 : Intégration des légumineuses dans la culture de maïs comme moyen de maintien de la fertilité des sols et de lutte contre l’enherbement. Rapport de la deuxième réunion du Comité de Recherche du WECAMAN, USAID IITA : 163-171.

Rouanet G., 1984 : Le maïs. Les techniques d’agriculture tropicale. Ed. Maisonneuve et Larose, Paris, 142p.

Useni S., Chukiyabo K., Tshomba K., Muyambo M., Kapalanga K.,

Ntumba N., Kasangij A., Kyungu K., Baboy L., Nyembo K. et Mpundu M., 2013 : Utilisation des déchets humains recyclés pour l’augmentation de la production du maïs (Zea mays L.) sur un ferrasol du sud-est de la RD Congo. Journal of Applied Biosciences, 66: 5070-5081.

Vancustsen. C., Pekel J., Evrard C., Malaise F., et Dufourt, 2006 : Carte de l’occupation du sol de la République Démocratique du Congo au : 3.000.000. Notice explicative. Presses Universitaire de Louvain.

Zougmoré R., Ouattara K., Mando A., Ouattara B., 2004 : Rôle des nutriments dans le succès des techniques de conservation des eaux et des sols (cordons pierreux, bandes enherbées, zaï et demi‐lunes) au Burkina Faso. Science et changements planétaires/Sécheresse, 15 (1) : 41-48.

Published

2024-03-19

How to Cite

BUESO, B., ATUNGALE, A. M., KIANGEBENI, B. K., TADI , S. T., TSHIBANGU, . J. P. K., NGANGU, P. M., BAFWIDINSONI, B. M., BODIENA, N., BANABALUHANAMO, . G. M., & SAKAJI, . J. K. (2024). Effets des différents amendements organiques et carbofuran (FURADAN) sur la production d’aubergine (Solanum melongena) et contrôle des nématodes à Kinshasa en RD. Congo. International Journal of Social Sciences and Scientific Studies, 4(1), 3643 - 3654. Retrieved from https://ijssass.com/index.php/ijssass/article/view/271

Most read articles by the same author(s)

1 2 > >>