CONNAISSANCE, ATTITUDE ET PRATIQUE DE LA POPULATION DE LA ZONE DE SANTE DE BOLOMBA SUR LES RISQUES ET LA PREVENTION DE MONKEY POX(Mpox)

Authors

  • ILAKA NAKAMUKWIKILA Jules Doctorant (BIU), Madrid-Espagne, Chef de travaux ISP/Belemiese
  • BATUMBO BOLOWETI Doudou Professeur Associé, UNIBAND
  • Jonas NAGAHUEDI MBONGU SODI Professeur Emérite, Université de Kinshasa, UNIKIN
  • IPERA LUBUNDA Olain Chef de Travaux à ISTM- KIKWIT
  • Guy Marc BONEM Professeur ordinaire, BIU, Madrid-Espagne
  • FETI KISIATA Julien chef de travaux ISTM-KIKWIT
  • MAVUDILA KONGO Romain Professeur Ordinaire, ISTM-Kinshasa.

Keywords:

monkey , pox , transmission , risques , prévention

Abstract

La variole du singe est une maladie zoonotique très dangereuse à transmission facile dont  la prévention repose sur les mesures d’hygiène et la sensibilisation de la communauté. Par la méthode d’enquête, notre étude avait pour but d’évaluer les connaissances, attitude et pratiques de la population de l’équateur sur la variole du signe. Les résultats obtenus Par rapport aux connaissances des risques liés au monkeypox, stipule que  54,4% des enquêtés ne connaissaient pas les risques liés au Monkeypox. c’est ainsi  que nous avons suggéré la sensibilisation de la population sur les mesures préventives de monkeypox.

Monkeypox is a very dangerous, easily transmitted zoonotic disease whose prevention relies on hygiene measures and community awareness. Using the survey method, our study aimed to evaluate the knowledge, attitude and practices of the population of the equator on smallpox. The results obtained In relation to knowledge of the risks linked to monkeypox, states that 54.4% of respondents did not know the risks linked to Monkeypox. This is how we suggested raising awareness among the population on preventive measures for monkeypox.

References

Amuli Jiwe (2005), notes de cours sur la méthodologie de la recherche en soins infirmiers, l1 S.I.I.STM, KINSHASA, INEDIT.

Ancelle T. (2015), Statistiques/Épidémiologie, Paris, Maloine.

Annexe 2. Virus Monkeypox. [ Juin ; 2022];https://www.aabb.org/docs/default-source/default-document-library/regulatory/eid/130s.pdf 2009

BOISSIER (1982), Larousse médical illustré, Paris.

Chastel C., Le Monkeypox humain. Path. Biol., 2009, 57, 175-183.

Chastel C.,Quand le Monkeypox réussit à s'échapper d'Afrique, 2004, 8, 83-86.

Chen N, Li G, Liszewski MK et al., (2005) : Différences de virulence entre les isolats du virus de la variole du singe d'Afrique de l'Ouest et du bassin du Congo. 340 : 46-63. [Article gratuit PMC] [PubMed] [Google Scholar]

DPS TSHUAPA (2010), Rapport épidémiologique annuel

Entrée dans les cellules du poxvirus : combien de protéines faut-il ? Mousse B. https://doi.org/10.3390/v4050688. Virus. 2012 ; 4 : 688-707. [Article gratuit PMC] [PubMed] [Google Scholar]

Georges A -J., Matton T., Courbot-Georges M-C. Le monkeypox, un paradigme de maladie émergente, puis réémergente. Méd. Mal. Inf., 2004, 34, 12-19.

Greenwood (1999), «mortalité et morbidité en Afrique ». Bulletin de l'OMS, 1990, 77(8)617-618.

Haller SL, Peng C, McFadden G, Rothenburg S. Infect Genet Evol. (2014) : Poxvirus et évolution de la gamme d'hôtes et de la virulence. 21 : 15-40. [Article gratuit PMC] [PubMed] [Google Scholar]

Hammarlund E, Dasgupta A, Pinilla C, Norori P, Früh K, Slifka MK (2019) : Le virus Monkeypox échappe aux réponses antivirales des lymphocytes T CD4+ et CD8+ en supprimant l’activation des lymphocytes T apparentés. Proc Natl Acad Sci U S A. ; 105 : 14567–14572. [Article gratuit PMC] [PubMed] [Google Scholar]

Hammarlund E, Lewis MW, Hansen SG et al. (2003) : Durée de l'immunité antivirale après la vaccination contre la variole. Nat Med. ; 9 : 1131-1137. [PubMed] [Google Scholar]

Hamuli Kabathurza Baudouin (2002), donner sa chance aupeuple congolais, paris, éd. Karthala, pp.21-22

Hudson PN, Self J, Weiss S et al.(2012): Élucider le rôle de la protéine de contrôle du complément dans la pathogénicité du Monkeypox. Hudson PN, Self J, Weiss S et al. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0035086PLoS One ;7:0. [Article gratuit PMC] [PubMed] [Google Scholar]

Hughes AL, Irausquin S, Friedman R.(2010) : La biologie évolutive des poxvirus ; 10 : 50-59. [Article gratuit PMC] [PubMed] [Google Scholar]

Jacques Le Bras (1998), la démarche épidémiologique appliquée au développement et santé, no138.

Jezek Z., Szczenlowski M., Paluku M., Mutombo M. Human Monkeypox : clinical features of 282 patients. J. Inf. Dis., 1987, 156, 293-298.

Joklik WK. (1996) ;les poxyvirus : 30 : 33-66. [Article gratuit PMC] [PubMed] [Google Scholar]

Larousse (1998), Grand dictionnaire encyclopédique Larousse, paris, éd. Larousse, 1985,10 vols.

Likos AM, Sammons SA, Olson VA et al. J Gén Virol ,(2005) : Une histoire de deux clades : les virus de la variole du singe; 86 : 2661-2672. [PubMed] [Google Scholar]

Marc M.T, Marc F.T. (2009), Biostatistique, Paris, Pearson Éducation, France.

MARRY MALLON (1969), Contamination de maladies infectieuses, Etats-Unis.

Mc Collum AM, Damon IK.(2014) : Variole du singe humaine. Clin Infect Dis.; 58 : 260-267. [PubMed] [Google Scholar]

Mirouze F., Matton T., Bertherat E., Dalco O.Actualité du Monkeypox. Méd. Trop., 1999, 59, 53.

Omanyondo Ohambe (2016), cours de question approfondie en soins infirmiers, l2.si, ISTM, Mbandaka, inédit.

OMS. Variole. REH, 2001, 76, 338-344

Reynolds MG, Damon IK ; (2012) : Épidémies de variole du singe chez l'humain après l'arrêt de la vaccination contre la variole. Tendances Microbiol. ; 20 : 80-87. [PubMed] [Google Scholar]

Stanford MM, McFadden G, Karupiah G, Chaudhri G.( 2007) : Immunopathogenèse des infections à poxvirus : prévoir la tempête imminente. Immunol Cell Biol. 2007 ; 85 : 93-102. [PubMed] [Google Scholar]

TSHIMUNGU K.F, Cours de Statistique descriptive à l'usage des étudiants de première licence (LMD), section Sciences Infirmières, ISTM- KINSHASA, RDC, 2019-2020.

Upton C, Slack S, Hunter AL, Ehlers A, Roper RL. (2003): Clusters orthologues de poxvirus : vers la définition du génome essentiel minimum de poxvirus.;77 : 7590-7600. [Article gratuit PMC] [PubMed] [Google Scholar]

Published

2024-03-19

How to Cite

Jules, I. N., Doudou, B. B., SODI, J. N. M., Olain, I. L., BONEM, G. M., Julien, F. K., & Romain, M. K. (2024). CONNAISSANCE, ATTITUDE ET PRATIQUE DE LA POPULATION DE LA ZONE DE SANTE DE BOLOMBA SUR LES RISQUES ET LA PREVENTION DE MONKEY POX(Mpox). International Journal of Social Sciences and Scientific Studies, 4(1), 3612 - 3627. Retrieved from https://ijssass.com/index.php/ijssass/article/view/269

Most read articles by the same author(s)