https://ijssass.com/index.php/ijssass/issue/feed International Journal of Social Sciences and Scientific Studies 2022-06-27T05:21:25-05:00 Joshua Sopuru ijossasseditor@gmail.com Open Journal Systems <p><strong><img src="https://ijssass.com/public/site/images/ijssass/call-for-papers.jpg" alt="" width="617" height="220" /></strong></p> <p><strong>Languages: French and English</strong></p> <p><strong>Accessibility: Open Access</strong></p> <p><strong>Plagiarism Checker: Plagiarism X</strong></p> <p><strong>Submit article at ijossasseditor@gmail.com</strong></p> <p><em>The International journal of social sciences and scientific studies (IJSSASS)</em> is an international bi-monthly peer-review journal. IJSSASS has been at the forefront of scholarship on general education and, encouraging research and reflection on a range of disciplines in the general spectre of social sciences and sciences pertinent to Africa. Founded in 2013 under a cooperate educational consultancy firm called FETA, <em>IJSSASS</em> aims to serve as the forum where original research is presented and to shape the discussion of the most important and topical issues through a rigorous scholarship selection and editing process. Meeting the highest international standards, <em>IJSSASS</em> is published in English and French language, thus engaging in an international dialogue about education and safeguarding that its content is widely disseminated. </p> <p>Coverage:<strong> Theology, Psychology, International Relations, Politics, Social Welfare, History, Public Administration, Law, Sociology, Anthropology, Information technology</strong></p> <h3>Publishing Ethics</h3> <p align="justify">Plagiarism in all its forms constitutes unethical publishing behavior and is unacceptable. The journal has no tolerance for plagiarism. All submitted manuscripts must go through cross-checking using a Plagiarism Checker.</p> <h1 class="c-article-magazine-title"><a href="https://www.nature.com/articles/d41586-022-00027-4">The COVID generation: how is the pandemic affecting kids’ brains?</a></h1> <div class="u-clearfix"> <div class="c-article-teaser-text">Child-development researchers are asking whether the pandemic is shaping brains and behavior.</div> <div class="c-article-teaser-text"><img src="https://media.nature.com/w700/magazine-assets/d41586-022-00027-4/d41586-022-00027-4_20009338.jpg" alt="A teacher wearing a bright pink biosafety suit and face shield teaches numbers to a young girl at home" /></div> </div> https://ijssass.com/index.php/ijssass/article/view/60 LE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES LANGAGIÈRES CHEZ LES ENFANTS JUMEAUX: UNE EXPÉRIMENTATION PRATIQUE 2022-06-05T16:42:52-05:00 Mohammed ALKHATIB mohalkhatib@aabu.edu.jo <p>The language of children is very impressive for those interested in linguistics, especially when it comes to twins living in the same social environment. In our case, having two twins (a boy and a girl) invited us, as a linguist and didactics, to observe their language development closely and analyze the difference in communicative competence during the first five years of their life. The results of comparison between the boy’s and girl’s language show that it is not only the social milieu that influences the language progress of the child but there is also the attention that the child gives to his language and the importance that he attributes to linguistic communication which plays a key role in the development of his linguistic skills: phonetic, semantic, syntactic or even pragmatic.</p> 2022-06-11T00:00:00-05:00 Copyright (c) 2022 Mohammed ALKHATIB https://ijssass.com/index.php/ijssass/article/view/61 FACTEURS LIÉS AUX COMPORTEMENTS DES HABITANTS DE LA ZONE DE SANTÉ DE NGABA ASSOCIÉS À LA RECRUDESCENCE DES CAS DU PALUDISME 2022-06-05T17:36:47-05:00 Alphonse MUNINGA ATUNGALE atungalealphonse@gmail.com Steve ATUNGALE CELE atungalealphonse@gmail.com ATUNGALE Emmanuel ATA-NDELE atungalealphonse@gmail.com MUNDUKU Olivier MIDISHI atungalealphonse@gmail.com MUSIBONO Dieudonné Ayul’anki atungalealphonse@gmail.com Joseph TSHIBANGU wa KAzadi atungalealphonse@gmail.com METELO Emery MATUBI atungalealphonse@gmail.com LOLA Aaron LIWA atungalealphonse@gmail.com NGALAFELE Emery OTAK atungalealphonse@gmail.com <p>La population de Ngaba est tellement menacée par le paludisme, avec un pourcentage de 69,1 contrairement à d'autres maladies à potentiel épidémiologique. Car il existe un contraste entre l'épidémiologie du paludisme et l'écologie de Ngaba. La fréquence élevée des cas de malaria dans la Zone de Santé de Ngaba dénote d'une importante prolifération des anophèles dans le site et ceci est lié à la non implication de la population dans la lutte anti vectorielle. La présente étude est conduite en vue de déterminer les facteurs liés aux comportements humains associés à la recrudescence des cas du paludisme, malgré les conditions environnementales défavorables. Pour parvenir aux résultats, nous avons utilisé la méthode d’enquête par la technique d’interview au moyen d’un questionnaire guide d’interview.</p> <p>Après analyse et traitement des données, nous avons trouvé les résultats qui nous ont permis de dire que les mesures de lutte existent bel et bien, mais ne sont pas suffisamment utilisées par la population, ce qui est à l’origine de prolifération. Au vue de nos résultats, nous suggérons l'implication communautaire de la ZS de Ngaba dans la lutte contre le paludisme par l'assainissement du milieu, à participation de membre de la Communauté dans des programmes de gestion serait salutaire à long terme une fois qu'ils comprennent le rôle qu'ils jouent dans la transmission du paludisme.</p> 2022-06-05T00:00:00-05:00 Copyright (c) 2022 MATUNGALE Alphonse MUNINGA, Steve ATUNGALE CELE, ATUNGALE Emmanuel ATA-NDELE , MUNDUKU Olivier MIDISHI, MUSIBONO Dieudonné Ayul’anki, Joseph TSHIBANGU wa KAzadi, METELO Emery MATUBI, LOLA Aaron LIWA, NGALAFELE Emery OTAK https://ijssass.com/index.php/ijssass/article/view/62 DÉTERMINANTS DE LA SEXUALITÉ PRÉCOCE CHEZ LES JEUNES FILLES UJANA DANS LA COMMUNE DE LEMBA 2022-06-05T17:57:01-05:00 Alphonse Muninga ATUNGALE atungalealphonse@gmail.com Steve ATUNGALE CELE atungalealphonse@gmail.com ATUNGALE Emmanuel ATA-NDELE atungalealphonse@gmail.com MUNDUKU Olivier MIDISHI atungalealphonse@gmail.com TSHIBANGU Joseph WA KAZADI atungalealphonse@gmail.com NGOYI K. Zacharie BUKONDA atungalealphonse@gmail.com KABAYIDI Giresse BOLASIMBO atungalealphonse@gmail.com <p>De nos jours, la première relation sexuelle chez les adolescents est un sujet important. Elle s’effectue de plus en plus tôt qu’auparavant. Et ajoute que l’âge moyen du premier rapport sexuel change de pays en pays, de continent en continent, en correspondance avec le contexte social. Et plusieurs déterminants y contribuent. D’où la préoccupation majeure de cette étude qui vise à identifier les déterminants du comportement sexuel des jeunes filles Ujana afin de résoudre le problème de sexualité précoce auprès d’elles courant un risque très potentiel. Après analyse et traitement des données, nous avons trouvé que le « besoin naturel », l’influence des amis, l’influence du milieu, la communication moderne, n’influence pas la pratique de leur relation sexuelle. L’influence des vedettes, l’absence des parents biologique, ont d'une manière croissante ou non déterminé la sexualité précoce des jeunes filles dites Ujana dans la commune de Lemba. Il a été observé des relations statistiques significatives entre l’âge des enquêtées, leur niveau d’études, leur occupation, leur état-matrimonial, leur religion, le niveau de vie des ménages et la pratique de la sexualité précoce. Ce qui nous permet conseiller les jeunes filles de vivre surtout la virginité, et la continence pour éviter la survenue des problèmes désastres liés au mauvais comportement sexuel.</p> 2022-06-05T00:00:00-05:00 Copyright (c) 2022 MATUNGALE Alphonse Muninga, Steve ATUNGALE CELE, ATUNGALE Emmanuel ATA-NDELE , MUNDUKU Olivier MIDISHI, TSHIBANGU Joseph WA KAZADI, NGOYI K. Zacharie BUKONDA, KABAYIDI Giresse BOLASIMBO https://ijssass.com/index.php/ijssass/article/view/63 LE RESPECT DES DROITS ET LIBERTES DES CITOYENS DANS UN ETAT DE DROIT: L’HOMOSEXUALITE CONSTITUE-T-ELLE UN DROIT EN R.D.C.? 2022-06-05T18:11:54-05:00 Didier-Pierre NDANGI BAZEBANZIA didierpierrendangi@gmail.com <p>Les choses odieuses doivent être restreintes. L’homosexualité est une chose odieuse, immorale en République Démocratique du Congo. Peu importe la liberté de disposer de son corps. Selon la philosophie bantoue, les Congolais aiment la vie une vie forte qu’ils veulent transmettre à d’autres générations par la voie des nouvelles naissances. A cet effet, ces nouvelles naissances feraient que les clans, les villages deviennent de plus en plus fort. Nous sommes de ceux qui soutiennent les droits de l’homme. Néanmoins, nous ne pouvons jamais accepter que le phénomène homosexuel prenne de la place et de l’ampleur au nom et pour le compte de droits de l’homme.</p> 2022-06-05T00:00:00-05:00 Copyright (c) 2022 Didier-Pierre NDANGI BAZEBANZIA https://ijssass.com/index.php/ijssass/article/view/64 LA PRIVATION DE LIBERTÉ DE MOUVEMENTS DES JUSTICIABLES DE LA COUR DE CASSATION AVANT LEUR CONDAMNATION : ENTRE L’ÉGALITÉ DE TRAITEMENT ET LA PERTINENCE DE LA QUALITÉ OFFICIELLE 2022-06-05T18:18:12-05:00 Didier-Pierre NDANGI BAZEBANZIA didierpierrendangi@gmail.com <p>En République Démocratique du Congo, bien que la loi fondamentale stipule que «&nbsp;tous les congolais sont égaux devant la loi et ont droit à une égale protection des lois&nbsp;», cette affirmation ne tient pas debout. Certains justiciables compte tenu de leur rang social bénéficient des privilèges et des faveurs même lorsqu’ils ont commis d’infractions. Cette situation bien que voulue par le législateur, crée une fosse des inégalités entre les justiciables devant la loi et plus précisément devant les instances judiciaires. Il n’est pas bon d’accorder à une catégorie d’individus trop de faveurs même lorsqu’ils parviennent à enfreindre la loi pénale et surtout, le fait de conditionner les poursuites d’un présumé criminel à des autorisations préalables. Il va falloir que les textes traitant de l’organisation et de la compétence des juridictions, mais également de la procédure à suivre soient révisés dans le sens d’éviter toutes ces procédures de faveurs qui risqueraient d’asseoir l’impunité plutôt que de lutter contre elle. </p> 2022-06-05T00:00:00-05:00 Copyright (c) 2022 Didier-Pierre NDANGI BAZEBANZIA https://ijssass.com/index.php/ijssass/article/view/65 FACTEURS ASSOCIES ALA CONSOMMATION DU TABAC CHEZ LES JEUNES DE LA ZONE DE SANTE DE NGABA, KINSHASA/RDC 2022-06-05T18:24:56-05:00 MUPOY NSAKENE Faustine senkerbob@gmail.com SENKER NDIMBA Bob senkerbob@gmail.com NTOTO KUNZI Bernard senkerbob@gmail.com OMANYONDO OHAMBE Marie Claire senkerbob@gmail.com MUSUNGU Armand senkerbob@gmail.com MISUMBA LUFULUABO Angèle senkerbob@gmail.com MAKWALA MUPUNGU Florent senkerbob@gmail.com LUFULUABO KASUYI Jean senkerbob@gmail.com <p>Our main objective was to analyze the factors influencing the young people of ZS NGABA, precisely those of AS mukulua, to tobacco consumption during the period from December to febuary2022 and that the entourage, stress, curiosity, and certain socio-demographic characteristics such as age; gender, level, of education. Thus, the survey method, the guided method, the guided interview, and the non-probability or occasional sampling enabled us to describe the socio-demographic and economic parameters of the respondents, to collect their opinions of the respondents on tobacco consumption.</p> <p>The total number of the target population is10383inhabitants and the sample size was 384 subjects after calculation. The type of study was descriptive cross-sectional with an analytical aim. Data processing was performed in excel or data were entered, coded, cleaned, and exported to SPSS 20.0 for analysis. We arrived at the following results: 96% of respondents got information about tobacco through the entourage, 321 or 83,6% of respondents said they had smoked dot 107 or 33,3% of respondents said they had smoked because friends smoke followed by 94 or 29,3% who smoke for the pleasure and taste of tobacco while 23 or 7,2%underlined other reasons. the first hypothesis of our study is confirmed. The results found show that the environment, curiosity, and stress influence tobacco consumption among our respondents.</p> 2022-06-05T00:00:00-05:00 Copyright (c) 2022 MUPOY NSAKENE Faustine, SENKER NDIMBA Bob, NTOTO KUNZI Bernard, OMANYONDO OHAMBE Marie Claire, MUSUNGU Armand, MISUMBA LUFULUABO Angèle, MAKWALA MUPUNGU Florent, LUFULUABO KASUYI Jean https://ijssass.com/index.php/ijssass/article/view/66 CULTURE ET ENTREPRENEURIAT FÉMININ À LUBUMBASHI : ÉTUDE EXPLORATOIRE 2022-06-05T18:39:02-05:00 Trésor MUPETA MUTWILA treso3.mupeta@gmail.com <p>De nombreux travaux de recherche reconnaissent l’influence de la culture sur la dynamique entrepreneuriale à l’échelle nationale, mais très peu d’études éclairent l’incidence de cette dernière sur l’entrepreneuriat des femmes autochtones. Cette communication vise à, décrire le dynamisme des femmes et des hommes entrepreneurs de Lubumbashi, et, comprendre la manière dont la culture influe sur l’émergence de l’esprit d’entreprise chez les femmes.</p> <p>Partant d'une approche qualitative, treize femmes entrepreneures ont été soumises à des entrevues semi-directives sur leur vécu et perception du poids de la culture sur l'émergence de l’esprit entrepreneurial tourné vers la création d’entreprises.</p> <p>La méthode d’analyse thématique utilisée sur un corpus de données qualitatives empiriques a fait ressortir sept thèmes, à savoir : les attitudes des hommes envers les femmes, le système d’éducation des femmes, le modèle entrepreneurial féminin du milieu, la conciliation vie professionnelle et familiale, les normes socio-ethniques, les valeurs et croyances tribales, coutumières et religieuses, et enfin les filières et niveau d’études, répartis en trois groupes en fonction des types d’influences exercées.</p> <p>Les résultats montrent que le système d’éducation des femmes détermine, d'une part, leur trajectoire et niveau de scolarité à la base de l'émergence de l'esprit d'entreprise, et d’autre part, le modèle entrepreneurial féminin du milieu favorable à l’émergence de l’esprit d’entreprendre. Tandis que les valeurs et croyances tribales, coutumières et religieuses influent sur les attitudes des hommes envers les femmes, et, les normes socio-ethniques qui font qu'il est difficile pour les femmes de concilier vie professionnelle et familiale, entravent l'émergence de l'esprit d’entreprise chez ces dernières en contexte lushois.</p> <p>Sans idée de vouloir généraliser, la présente recherche nous a permis d’explorer les contours d’un phénomène connu dans le contexte africain, mais dont la carence d’écrits scientifiques à ce sujet justifie les raisons de sa pertinence</p> 2022-06-05T00:00:00-05:00 Copyright (c) 2022 Trésor MUPETA MUTWILA https://ijssass.com/index.php/ijssass/article/view/67 Identification Et Criblage Phytochimique De Quatre Plantes Utérostimulantes Et Deux Myorelaxantes Du Col Utilisées Chez Les Gestantes à Terme Au Centre De Santé Uchungu Wa Mwana Dans La Ville De Lubumbashi, Rd Congo 2022-06-27T05:21:25-05:00 Mwengu Cécile Nama namacecile@gmail.com Byanga Kahumba joseph kahumbadjo@gmail.com Didier Kalombola Chuy chuykalombola@gmail.com Mulundu Mulundu Tresor darwintresor77@gmail.com Xavier Kalume Kinenkinda kinenkindaxavier@yahoo.fr Françoise kaj Malonga malongafrancoise01@gmail.com Zambeze Sakatolo Jean Baptiste Kakoma Jbszkakoma2016@gmail.com <p><strong>Contexte </strong>: Presque tous les pays du monde sont intéressés par l’étude des plantes médicinales du fait que le règne végétal constitue une source importante et indispensable des médicaments. La valorisation des plantes médicinales est une préoccupation majeure de nombreux chercheurs dans notre environnement car une grande partie de la population recourt largement à la médecine traditionnelle. Cette étude visait à authentifier et opérer un criblage phytochimique de quatre plantes utérotoniques et deux myorelaxantes utilisées chez les gestantes et parturientes au Centre de santé (CSIU) Uchungu Wa Mwana dans la ville de Lubumbashi, RDC.</p> <p><strong>Méthodes </strong>: Le Centre de santé Uchungu Wa Mwana est situé au N° 40 de la rue X dans la commune de la Ruashi, quartier Luwowoshi, ville de Lubumbashi, RDC. Une enquête ethnobotanique a été effectuée dans ce centre sur une période de 12 mois et les plantes y utilisées ont été récoltées et identifiées à l’herbarium de l’INERA Kipopo et au laboratoire de Pharmacognosie de la Faculté des Sciences Pharmaceutiques de l’Université de Lubumbashi. Une série d’informations ethnomédicales sur ces plantes a été enregistrée. Chaque espèce récoltée a fait l’objet d’un herbier en triple exemplaire qui a permis son identification. Les échantillons récoltés ont été séchés à l’ombre et à température ordinaire puis soumis à un criblage phytochimique pour identifier les groupes de composés chimiques bioactifs qui pourraient être responsables de l’activité utérotonique ou myorelaxante des plantes.</p> <p><strong>Résultats </strong>: L’herbarium de référence a authentifié les plantes à savoir : Phyllanthus muellerianus (Kuntze) Exell (Phyllanthaceae), Hibiscus sp (Malvaceaae), Acacia macrothyrsa Harms (Fabaceae), Pseudolachnostylis maprouneifolia Pax (Euphorbiaceae), Strychnos innocua Delille (Loganiaceae) et Annona senegalensis Pers. (Annonaceae). . Globalement, les groupes bioactifs suivants ont été identifiés dans les six plantes (tous organes confondus) en proportions variées : alcaloïdes (66, 7 %) ; anthocyanes (50 %) ; coumarines (66,7 %) ; flavonoïdes (50 %) ; saponines (83,3 %) ; stéroïdes (100 %) ; tanins (100 %) et terpénoïdes (50 %). Les quinones ont été absentes dans toutes les plantes et tous les organes de celles-ci ; il en était de même pour les hétérosides cyanogénétiques. Sur l’ensemble des six plantes analysées, 3 (Phyllanthus muellerianus, Acacia Macrotyrsa, Pseudo Lachnostilis maprouneifolia) ont eu plus de 60 % d’éléments phytochimiques identifiés dans les groupes bioactifs qui sont : les stéroïdes et les tanins (100%) ainsi que les saponines (83.3%) comme composés phytochimiques les plus fréquents des métabolites recherchés. En outre, tous les éléments phytochimiques identifiés ont été isolés dans les racines tandis que les feuilles étaient dépourvues d’alcaloïdes (0 %) et de terpénoïdes (0 %). Ainsi, les groupes bioactifs ont été plus retrouvés dans les racines que dans les feuilles (48,1 % versus 14 %) pour les neufs éléments bioactifs recherchés</p> <p><strong>Conclusion </strong>: Les six plantes utilisées au Centre Uchungu Wa Mwana de la ville de Lubumbashi ont été dûment identifiées et renferment des stéroïdes, des tanins et des saponines qui sont des substances naturelles présentant un intérêt thérapeutique susceptible d’être exploité et intégré à un système des soins dans un environnement tel que la République Démocratique du Congo. Les utilisateurs sont dès lors certifiés de l’authenticité et de la validité phytochimiques de l’usage de ces plantes en médecine traditionnelle. Globalement ces plantes seraient davantage des plantes à stéroïdes, à tanins et à saponines</p> 2022-06-27T00:00:00-05:00 Copyright (c) 2022 Mwengu Cécile Nama, Byanga Kahumba joseph, Didier Kalombola Chuy, Mulundu Mulundu Tresor, Xavier Kalume Kinenkinda, Françoise kaj Malonga, Zambeze Sakatolo Jean Baptiste Kakoma